Concert par « Le potager de la Reine »

Carte non disponible

Date / Heure
Date(s) - 20/10/2019
16 h 30 min

Emplacement
église

Catégories


Le potager de la reineLe Potager de la Reine

avec Marie Théoleyre, dessus, Julie Gailland, Thomas Leconte, flûtes allemandes, Isabelle Brouzes, viole de gambe, Nicolas Wattinne, théorbe et guitare

 

 

interprètera le programme suivant : 

Le Sieur Demachy (fl. ca 1685-après 1692)

Prélude [Pièces de violle, en musique et en tablature, 1685]

Marc-Antoine Charpentier (1643-1704)

In odorem unguentorum [H.51]

Sébastien Le Camus (1610-1677)

On n’entend rien dans ce bocage [Airs à deux et trois parties, éd. posthume, 1678]

François Couperin (1668-1733)

Les Barricades mystérieuses [2e livre de Pièces de clavecin, 1717, arr. pour théorbe]

Jean-Baptiste Drouart de Bousset (1662-1725)

Pourquoi doux rossignol [2e Recueil d’airs, 1700]

Marc-Antoine Charpentier

Ah ! laissez-moi rêver [H.441] [Recueil d’airs sérieux et à boire pour le mois d’octobre 1687]

Marin Marais (1656-1728)

Suite en D la ré (extraits) [Pièces en trio pour les flûtes, violons et dessus de viole, 1692]

Marc-Antoine Charpentier

O sacramentum pietatis [H.274]

Pierre Danican Philidor (1681-1731)

Très lentementRigaudon en rondeau [1re Suite à 2 flûtes traversières seules, ca 1717]

Michel Lambert

Vos mépris chaque jour [Airs à une, II, III et IV parties, 1689]

Impressions après le concert :

Ah ! Laissez moi rêver.

C’est le titre choisi par l’ensemble « Le Potager de la Reine » pour le programme du concert donné dans l’ancienne abbatiale de Pessan le dimanche 20 octobre.

Devant une nef presque totalement occupée, Julie Gailland et Thomas Leconte à la flûte allemande, Marie Théoleyre, soprano, Isabelle Brouzes à la viole de gambe et Nicolas Wattinne au théorbe ont interprété des motets, des airs de cour et des pièces instrumentales du grand siècle qui ont réjoui les très nombreux amateurs de musique baroque et séduit l’ensemble de l’auditoire.

In fine, ils ont  présenté avec talent et affection leurs instruments faisant découvrir le charme discret de ces objets qui, entre leurs mains, avaient exercé sur l’auditoire une réelle séduction. Beaucoup sont alors venus admirer la tête de chérubin sculptée au sommet du manche de la viole de gambe et les deux jeux du théorbe.

L’Association « Rayonnement du site de Pessan », qui avait organisé ce dernier concert pour 2019, souhaite au « Potager de la Reine » un très grand succès à l’enregistrement qui va être fait de ce programme.

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *